Les 18 mille épargnants de BR-Sarl réclament à l’Etat gabonais le paiement de leur 30 milliards de FCFA escroqué

0
128
ph/dr

Libreville, (GM)- Les 18 mille épargnants de BR-Sarl ont réclamé jeudi dernier à l’Etat gabonais le paiement de leur 30 milliards de FCFA escroqué.

Le président du CAPPE, Emmanuel Mvé Mba, espérait que le gouvernement devait annoncer, lors de son point de presse de mercredi dernier, le règlement de cette dette.

Pendant leur point de presse, les épargnant n’ont pas manqué d’exprimer leur désolation. Ils se disaient que le gouvernement allait inscrire le règlement de cette dette dans la loi des finances rectificative 2020.

Le président du CAPPE a expliqué que les épargnants de Libreville ont perdu dans cette affaire 21 185 546 195 FCFA. Port-Gentil  8 226 546 800 FCFA, la ville d’Oyem 458 929 250 FCFA, Lambaréné  105 725 000 FCFA et respectivement 436 475 000 FCFA, 96 595 250, 1 396 963 160, 378 293 050, 287 492 900, 193 657 000 FCFA pour les villes de Koulamoutou, Makokou, Franceville, Mouila, Tchibanga et Ndjolé.

Il a appelé les plus hautes autorités à se saisir de l’affaire et procéder au paiement des victimes. La BR Sarl a mené une publicité agressive et mensongère dans les milieux du petit commerce dans la capitale. Elle proposait aux épargnants des rémunérations allant du simple au double sinon au triple de la somme épargnée lorsqu’elle dépasse la durée de 3 mois.

Sa stratégie pour appâter les clients était simple. « Nous sommes une PME américaine arrivée au Gabon pour aider les personnes qui souffrent, qui n’ont pas profité des richesses du pays », vantaient les commerciaux de la banque. « On n’a pas besoin de bénéficie », ajoutaient-ils dans tous les marchés où les commerçants par effet d’entrainement se sont engagés sans calcul.

Les commerçants des grands marchés de la capitale ont rapidement cru. Certains cadres de l’administration également. Plusieurs personnes ont retiré leur épargne de la Poste Bank pour la confier à la BR Sarl ce qui a expliqué en partie la presque faillite de la Poste Bank, selon la direction de cette banque.

« Les gens ont retiré leur épargne en masse. Malheureusement, ils ont été roulé », a commenté un cadre de Poste Bank.

La BR Sarl a fermé nuitamment, après moins de 7 mois d’activités. Les victimes sont très nombreuses à Libreville.

 

LEMER


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here