Gabon/ Mairie du 3 ème arrondissement de Libreville: Le beau sacerdoce de Jeanne Ngombele

0
561

Libreville, (Gabon minutes)- Bâtiment vétuste, espace de travail à restaurer, manque criard de matériel divers à l’instar de l’ensemble des collectivités locales du pays, etc., la mairie du 3 ème arrondissement de Libreville ne manque pas pour autant de leadership vertueux et persévérant à sa tête.

Élue il y a environ un an par ses pairs Conseillers de cet arrondissement, la « mairesse » Jeanne Ngombele dit « se battre farouchement et avec foi » pour l’amélioration des conditions d’exercice de ses collaborateurs, mais surtout afin de contribuer à un meilleur quotidien pour les habitants de sa circonscription que d’aucuns considèrent à juste titre comme une sorte de « Gabon en miniature ».

Confronté à de nombreux problèmes tels que ceux relatifs à l’assainissement, à l’anarchie urbaine et à d’autres difficultés qu’il partage avec le reste des arrondissements de la Capitale, le « troisième », dans la situation qui y prévaut actuellement, peut certainement compter parmi les théâtres d’action nécessitant fortement une politique de décentralisation enfin effective.

Pour l’heure, sur le plan strictement politico-politicien, après près de vingt ans de gestion par le Centre des Libreaux Réformateurs (CLR) cher à Jean-Boniface Assele, le Parti Démocratique Gabonais reprend les rênes de cette entité éminemment stratégique, dans un contexte encore marqué par quelques habitudes rédhibitoires qui se sont installées tout au long de cette presque double-décennie, mauvaises habitudes auxquelles la nouvelle édile d’arrondissement doit également faire face pour aller de l’avant et essayer de faire avancer la machine. Pétrie d’expérience politique et professionnelle, Jeanne Ngombele a sans conteste les armes et les outils personnels nécessaires pour briser les murs et établir les ponts utiles au bien de tous.

Jadis chef de service à l’OPRAG, passée par les méandres ô combien stratégiques de la Haute Autorité de la Sûreté de l’Aéroport de Libreville qu’elle ne quitta qu’en 2014 pour servir en qualité de Conseiller du Ministre des Droits humains de l’époque, cette militante de la première heure du PDG et proche des proches de Patience Dabany a, selon la plupart de ses agents interrogés discrètement par notre rédaction, un cœur en or et un sens viscéral du respect des autres, notamment à l’égard des plus « faibles ». C’est forte de ces atouts, et malgré un contexte budgétaire et financier drastique, que Jeanne Ngombele a par exemple réussi à nouer en octobre 2019 un partenariat fructueux avec l’ambassade de Chine au Gabon, via lequel la remise à neuf totale des deux salles de mariage de la mairie de Nombakele est aujourd’hui en cours, avec l’une d’elles déjà pratiquement livrée à ce jour.

Convaincue que les grandes et plus belles choses se font patiemment et non sans difficulté, la mairesse Ngombele revendique un optimisme invincible et un attachement inébranlable aux idéaux prônés par son parti politique, ainsi que par son principal dirigeant, Ali Bongo Ondimba, le Président de la République.

 

Par Simplice Rabaguino

 

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here