Gabon/ Plénière code du travail : Le Premier ministre reçoit le rapport final

0
12

Libreville, ( Gabon minutes) – Le Premier ministre, chef du gouvernement, Julien Nkoghe Bekale, a présidé hier, la cérémonie de clôture de la plénière tripartite sur la réforme du code du travail, qui a réuni les employeurs et les travailleurs autour d’un dialogue social constructif et participatif dans un climat apaisé.

En effet, après la restitution des travaux des commissions ce dimanche 9 février 2020, Madeleine E. Berre, ministre en charge du travail et  Gisèle Akoghet épse Ndoutoume Essone, ministre délégué, ont officiellement remis au Premier ministre, le rapport final de la plénière sur le code du travail, à l’issue de l’examen minutieux des 413 articles qu’il comporte, par toutes les parties prenantes.

« Cette victoire d’étape, n’est ni celle des organisations des travailleurs, ni celle des organisations des employeurs, encore moins celle du Gouvernement. C’est la victoire du dialogue social, de l’intérêt général, à la gloire de notre cher pays, le Gabon », a déclaré le chef du gouvernement.

A l’issue de cette étape, le projet de révision du code du travail sera transmis pour avis, au Bureau international du travail (BIT), conformément à la réglementation de l’Organisation internationale du travail (OIT) avant d’être transmis pour examen et adoption aux instances nationales habilitées.

Par ailleurs, le Premier ministre a instruit le ministre de l’Emploi, de la Fonction publique, du Travail, de la Formation professionnelle chargé du dialogue social, de solliciter le Bureau international du travail un accompagnement sur trois composantes : la mise en place d’un cadre juridique du dialogue social constructif, inclusif et permanent en accord avec les normes internationales de l’OIT ; la mise en place d’un calendrier d’élections professionnelles de l’ensemble des organisations syndicales en accord avec les textes nationaux et les normes de l’OIT d’ici fin juin 2020 ; et la mise en place d’un chronogramme de formations syndicales destinées à l’ensemble des leaders syndicaux qui ont la responsabilité d’édifier les structures de base.

Enfin, rappelant les enjeux du nouveau code du travail, le chef du gouvernement a indiqué que :« Cette réforme ambitieuse, a pour principal objectif de créer les conditions de l’animation du marché du travail, notamment par la mise en place d’un climat propice à l’environnement des affaires pour améliorer le rendement des entreprises, la mise à disposition des travailleurs et employeurs d’offres de formation adaptées, mais aussi et surtout de disposer d’un Code du Travail moderne, véritable outil favorisant la création d’emplois et l’employabilité du plus grand nombre de travailleurs».

 

Source : DIG


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here