Gabon/ Lutte contre l’enrichissent illicite : le Premier ministre montre l’exemple

0
63
ph/dr

Libreville, (Gabon minutes)- Conformément à l’obligation légale de déclaration de bien auxquelles sont soumis les autorités de la République, le premier ministre, Julien Nkoghe Békalé s’est rendu mardi dernier au siège de la Commission nationale de la lutte contre l’enrichissement illicite, pour faire la déclaration de ses biens.

Le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, s’est rendu à la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement (CNLCEI). Plusieurs membres de son gouvernement ont également effectué le déplacement. Objectif : se conformer à l’obligation légale faite à tout dépositaire de l’autorité de l’État de déclarer ses biens.

Selon la loi, en effet, « tout dépositaire de l’autorité de l’État est astreint à l’obligation d’établir une déclaration de ses biens avant son entrée en fonction, tous les trois ans, pendant la durée de celle-ci et au moment de la cession de ladite fonction ».

Cette obligation permet de prévenir ou de dénoncer les cas d’enrichissement illicite de la part des agents de l’État. Au dire des membres de la CNLCEI, les déclarations faites par tout dépositaire de l’autorité de l’État sont soigneusement conservées au siège de ladite institution, qui n’est pas, soit dit en passant, une juridiction.

Dans la même journée, le chef du gouvernement dans une déclaration, a indiqué qu’en dehors de la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite, « son gouvernement va intensifier la lutte contre l’impunité qui constitue une entrave au développement du pays et de la bonne gouvernance ».

 

San

 

 

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here