Gabon/ Nouvelle cuvée de prophète marchand de foi

0
190
ph/dr

Libreville, (Gabon minutes)- Au Gabon, depuis plus d’une décennie déjà, les faux prophètes pullulent à Libreville et Port-Gentil. Un phénomène qui prend cruellement de l’ampleur, au grand dam des compatriotes, sauvagement abusés. C’est le cas d’une femme qui aurait été abusée par un pseudo-prophète congolais, désormais établit à Libreville, où il opérerait en toute quiétude.

En provenance du Bénin, pays où il aurait séjourné et opéré avant que les faits ne le rattrapent, un pseudo-prophète sévirait désormais à Libreville. Dernier fait en date, une femme socialement stable, serait littéralement tombée dans les filets de cet oiseleur véreux, opérant impunément parmi les « hommes d’églises » du Gabon. Comme appât, l’indélicat aurait proposé des bains spirituels, censés délivrer des maris de nuit, de la stérilité, des myomes, des kystes et offrir à ses ouailles, des femmes pour le plus grand nombre, mariage, stabilité et bonheur.

Pour satisfaire ses besoins dispendieux,  il aurait longtemps séjourné dans un hôtel aux frais de quelques compatriotes abusés, l’homme aurait été pris en charge en tout et pour tout. Ses fidèles, subjuguées par ses « pouvoirs » ainsi que  sa grande capacité à convaincre, paieraient donc toutes les notes. Selon une source proche du milieu ecclésiastique visiblement déçu des pratiques de leur confrère, les factures n’arrêtaient pas d’augmenter : « Je vous assure que ce prophète-là aurait un fort appétit pour le luxe. D’abord il y a eu les hôtels chers, ensuite le train de vie qu’il faut financer jour après jour. ».

Une situation qu’aurait vécue une dame, tombée entre les griffes de ce pasteur. Pour tout dire, cette gabonaise, bien que socialement à l’abri du besoin, aurait été séduite par des paroles mielleuses. En couple avec ce manipulateur, au mépris même des recommandations de la parole de Dieu en ce domaine, ce sont donc ses finances qui auraient  été utilisées à souhait, dans le règlement de plusieurs notes. Selon nos sources, le fameux pasteur serait non seulement sans logement fixe, mais pis encore, serait sans église du tout. Une procédure qu’utilisent de nombreux faux pasteurs.

A la vérité il convient de dire que le Gabon est loin d’être le seul pays où parcours ces marchands de la foi. Outre chez nous, il y aussi certains pays notre sous-région. Pour faire fortune, le mode opératoire est simple. Réaliser des consultations prophétiques tarifées, avec des bains spirituels dont les montants sont fixés à la tête du client. « Quand vous arrivez chez lui, d’abord le rendez-vous est payant. Ensuite, après la séance de voyance, il ferait  payer cher les bains qu’il vous demande de faire. Sans compter ses dépenses à lui aussi que vous devez supporter » confie notre source ecclésiale Et : « Il se serait mis en couple après une semaine de séance de voyance spirituelle avec cette compatriote à qui il aurait effectué un lavage de cerveau. C’est un manipulateur. On ne peut pas prétendre prêcher la parole de Dieu et faire son contraire. La Bible recommande qu’un couple devrait se mettre ensemble si et seulement si il y a eu mariage. Mais  lui, c’est pas du tout le cas. Il vivrait en concubinage. ». Indique cette même source ecclésiale

Une situation qui devrait interpeller les autorités, quand on sait que ces pseudos pasteur-prophètes manipulent à souhait leurs fidèles. Ce en les dépouillant de leurs avoirs.

 

La Rédaction

 

 

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here